Hôpital Léon BérardHyèresCentre de rééducation
et rédaptation fonctionnelle

Accueil > Hospitalisation > Hospitalisation de Jour > Prise en charge en Hospitalisation de Jour SSR Cardio-Vasculaire > Sécurité

Hospitalisation

Sécurité

Hygiène

L’analyse des grandes causes de mortalité en France montre que les comportements individuels, principaux éléments qui conditionnent la santé, constituent des facteurs de risques à l’égard de très nombreuses maladies (affections cardio-vasculaires, cancers, etc.). L’hygiène de vie correspond au meilleur équilibre physique et psychologique de l’homme dans son milieu naturel et social. Elle passe d’abord par la propreté du corps et par l’exercice physique adapté à chacun, pratiqué de façon modérée et régulière. L’équilibre corporel doit être maintenu grâce à une bonne alimentation et à l’absence d’excès.

Parmi les comportements néfastes, l’alcoolisme et le tabagisme sont clairement identifiés, d’autant qu’ils sont souvent combinés : la toxicité du tabac et celle de l’alcool se renforcent mutuellement. En tout état de cause, il est strictement interdit de consommer de l’alcool sur le site de l’établissement.

Sur le plan de l’hygiène, il est rappelé que les mains constituent le vecteur principal des infections à l’hôpital. La peau et les mains représentent la voie de contamination la plus propice aux infections contractées à l’Hôpital. Afin de prévenir tout risque d’infection, il est demandé de respecter les règles et recommandations en matière d’hygiène : lavage des mains au savon après être allé aux toilettes ou avant de manger, ainsi que d’utiliser le plus souvent possible les solutions hydro-alcooliques (SHA) mises à disposition.

De plus, ne pas fumer préserve la santé tout en contribuant à la sécurité, à la propreté et à la salubrité de tous les locaux dans le respect des personnels et des autres patients et ainsi participe à la réalisation des missions de prévention et d’éducation pour la santé.

Présidente du CLIAS : Madame Marie-Noëlle BARTHOLOMEI, Pharmacien / Chef de Projet en Recherche Clinique

Télécharger le livret "Acteur de votre santé"

Identitovigilance

Dans le cadre de la gestion des risques et de la sécurisation des soins, un Pass HDJ (avec étiquette d’identification nominative), est systématiquement délivré dès l’arrivée du patient, dans l’objectif de permettre une vérification de son identité à chaque étape de la prise en charge.

Le but est en effet d’éviter les risques d’erreur d’identité clairement identifiés lors notamment des examens : prises de sang, radiographies, prises de médicament… et de garantir que le bon soin soit apporté à la bonne personne.

Tout au long de la prise en charge, l’identité du patient lui sera donc régulièrement demandée avant tout acte diagnostique ou thérapeutique. Cette mesure est un élément majeur pour garantir la sécurité de son parcours de soins.

Si le patient devait opposer un refus à la mise en place d’un dispositif d’identification, il lui sera alors demandé de signer expressément un document attestant que ce manque aux exigences relevant de l’identitovigilance, procède de sa seule décision.

Sécurité incendie

Toutes les dispositions réglementaires en vigueur en matière de sécurité incendie sont respectées dans l’Hôpital. Les consignes d’évacuation des locaux sont affichées dans les locaux communs. En toute situation, il est important de conserver son calme et de suivre les indications du Personnel.

Attention au feu : la nature des activités d’un hôpital justifie l’interdiction absolue de fumer ou de vapoter dans les bâtiments d'hospitalisation car une cigarette, un mégot ou une vaporette mal éteints pourraient avoir des conséquences tragiques, surtout pour ceux qui sont alités. De plus l’établissement est situé dans une zone où le risque incendie de forêt est présent. Il est donc indispensable de veiller au respect des consignes.

Télécharger le Plan Communal de Sauvegarde

Télésurveillance / accès à l'établissement

Plusieurs caméras de surveillance sont installées, principalement à l’entrée de l’établissement et des bâtiments, afin d’en surveiller les accès.

La télésurveillance a fait l’objet d’une déclaration à la Préfecture du Var (Loi n° 95-73 du 21 janvier 1995 et Décret d’Application n° 96-926 du 17 octobre 1996 modifié par Décret n° 2012-112 du 27 janvier 2012).

Rechercher


© Hôpital Léon Bérard - Plan du site - Crédits - Nous contacter